AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Lun 5 Aoû - 20:37



Cori-Andrëa "Gaby" Saggio

Harry Styles
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.

Nom(s) : Saggio, patronyme d'origine italienne aux vagues sonorités mafieuses • Prénom(s) : Andrëa pour les connaissances, pour certaines personnes qui me trouvent insignifiant, pour mon psychiatre mais également lors des copies que je rends sans grande importance ce prénom y est gravé • Surnom(s) : Gaby est inscrit sur mon journal intime. Je me suis forgé un autre prénom pour fuir mon mal-être • Date de naissance : Un 28 Février 1990 • Âge : Vingt-trois ans et j'ai toujours cette forte impression d'être de plus en plus inexistant • Nationalité(s) : Italienne • Origine(s) : Italienne et française • Emploi (et/ou) études : Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois et étudiant en littérature plus particulièrement les lettres et la poésie • Orientation sexuelle : Inexistante, floue, improbable, incertaine • État civil : Solitaire. • Classe sociale : Aisée comme semble le croire la plupart des innombrables bouches de vipères. Légèrement modeste car il me semble que mes parents ne soient pas trop généreux avec leur déplorable fils. 


Que penses-tu d'Albany?
C'est une très belle ville, je m'y sens très bien.
Je n'aime pas cette ville, je suis obligé d'y rester.
C'est une ville comme une autre, je n'ai pas d'avis.

Pour suivre le spotted, tu fais quoi ?
Internet, le tumblr officiel de la ville.
Le journal local.
Le bouche à oreilles.

Comment as-tu découvert le Spotted de la ville ?
On m'a dit que j'avais été spotté alors je suis vite allé vérifier.  
Par hasard un jour de grand ennui.
J'ai moi-même écrit une lettre pour spotter quelqu'un.

Crois-tu au coup de foudre ?
Bien sûr, l'amour ne se contrôle pas.
Non, l'amour est bien trop compliqué pour tomber amoureux en une seconde.
Je n'ai pas d'avis, l'amour est si difficile à capter.

Ce que le Spotted m'a apporté
Un passe-temps, je vais sans arrêt regarder ce qu'il s'y passe. Je suis de nature curieux.
L'amour, c'est grâce à lui que j'ai découvert ma moitié ou que j'espère la trouver. Je suis timide pour avouer mes sentiments.
La destruction. Je pensais être à l’abri mais je me suis fait prendre sur le fait.
Rien du tout. Je suis hors de tout ça et le spotted ne m'intéresse pas.  

Pas de secret entre-nous.

Ringard, Il est vrai que je manque cruellement d'esthétisme concernant ma tenue vestimentaire mais à quoi bon plaire lorsque les autres ne prenne pas la peine de vous connaître mentalement ? Généreux, La bonté me perdra sans doute un jour mais je ne supporte pas voir les gens dans le besoin, je donne donc sans compter. Distant, Je n'ose m'aventurer dans certains groupes à l'université. Je préfère rester en retrait. Les gens qui me jugent me font plus de mal que de bien. Il n'y a que la solitude qui m'apaise. Courtois, mes parents m'ont toujours appris les règles de bonne manière. Je ne vois pas pourquoi cela changerait étant donné que j'ai toujours vécu dans une famille avec un degré de civisme assez élevé. Inaccessible, je préfère rester secret que de me dévoiler à n'importe qui. Beaucoup de personnes ont déjà tenté de discuter avec moi mais la méfiance est maître chez moi. Malgré, cela rien ne m'empêche d'être sociable avec les personnes que j'aime et qui mérite ma confiance. Passionné, je voue un culte pour la culture, la poésie et l'écriture française. Sensible, Fragile il est difficile pour moi d'ignorer toutes les remarques cruelles et désagréables que l"on peut me lancer. Mon âme est sensible, toutes les méchancetés que j'entends ont raison de moi. J'en souffre et je le vis mal. Souriant, malgré toutes les épreuves de la vie. J'essaye d'être heureux parce-que la vie m'a donné la chance de pouvoir vivre. Alors je souris à la vie. Psychologiquement instable, je souffre de complexe assez éloquent sans que je puisse y faire face. Alors je tombe dans une sorte de dépression passagère qui m'entraîne parfois dans une boulimie incontrôlée. Attachant, lorsque les gens prennent conscience réellement de qui je suis, je deviens alors pour eux une sorte de nounours dont-on peu plus se passer.


Donne-nous 3 secrets :
1 - Boulimique. Je suis suivis par un psychiatre mais cela ne m'empêche pas de replonger dans cette maladie. C'est comme une addiction, une sorte de spirale qui m'apaise lorsque je vais très mal mentalement.

2 - Ma mère est une femme vénérée dans son travail, une
obstétricienne reconnue. Seulement avec toute la reconnaissance que les gens lui témoigne et tout le fric qu'elle amasse, cela ne l'empêche pas de se droguer. Je suis peut-être discret mais pas idiot.

3 - Mon premier et unique rapport sexuel a été horriblement honteux, outrageant pour la personne que je suis. J'ai couché sans réellement le vouloir psychologiquement avec une femme d'une quarantaine d'année. Ce jour j'étais épuisé, mal dans ma peau. Je me suis laissé faire sans bouger, sans broncher comme-ci je n'étais qu'une marionnette. Je suis dégoûté du sexe, des femmes en générales et de la lâcheté et de l’inconscience dont j'ai fais preuve ce jour là.

Donne-nous 3 traits qui font que tu ne ressembles à personne d'autre.

-La nourriture est quelque chose pour moi de primaire, de répugnant, de révulsant. Mais elle me comble lorsque je vais mal. Alors je mange jusqu'à me faire exploser et vomir.

-Mes parents ont honte de moi et je dois dire que je les comprends. Je suis un peu comme une bête de foire dès que je passe dans les ruelles animées de la ville. Je consulte un psychiatre mais cela ne m'empêche pas de replonger de temps à autre.

-Je me raccroche à l'époque de mon enfance, la seule période de joie dans ma triste vie. Il m'arrive de me plonger dans la lecture et d'oublier tout.

-Je suis attiré sans comprendre le sens de mes ressentis par cette étudiante en psychiatrie qui me suis de temps en temps. Je convoite son sourire, sa façon de glisser ses mains dans ses cheveux, sa voix, son mystère.


Quand tu t'ennuies que fais-tu ?
Je parcours les pages de certains bouquins. Je me perds dans les stupidités à la télévision sans réellement m'y intéresser. Je m'évertue à faire un peu de sport même si j'échoue lamentablement dans ce domaine. Je me rêve d'un monde meilleur, sans intolérance et ignorance ou tous les psychopathes et les délinquants sexuelles seraient exclus, anéantis, inexistants. Je me vois par moment avec plongé dans un jardin reculé, le sourire aux lèvres avec des bambins autour de moi m'appelant "papa".

As-tu déjà trahi quelqu'un ? Si oui, qui ?
Non. Je ne crois pas être en mesure de le faire. J'ai connu la trahison et il n'y a pas pire sentiment.

Quel est ton meilleur souvenir.
Mon enfance, où je n'étais qu'un enfant insouciant, rêveur, à l'abri de la cruauté des adultes.


∞ Et toi t'es qui ?

Prénom : Estelle ~ Pseudo : Lou' ~ Région : Banlieue Parisienne ~ Ton âge : Qu'est-ce que je hais cette question :boite: ~ Avatar : Harry Styles ~ Pourquoi cet avatar ? : Tout simplement parce-que je trouve qu'il va merveilleusement bien avec le personnage désespéré et seul que je veux créer ~ Tu es un scénario-inventé ~ Personnage inventé de mes jolies petites mains ~ Où as-tu trouvé le forum ? : Grâce à Holly ** elle déchire ! ~ Avis sur le forum ? : Je suis amoureuse même que je croise les doigts pour qu'il fonctionne un MAX ! ~ Fréquence de connexion : Le plus souvent en soirée, durant les vacances et le week-end.  ~ Code du règlement : validé par Holly ~ Un dernier mot ? : J'aime le Nutella :siffle: 


Code:
Harry Styles » Cori-Andrëa "Gaby" Saggio



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Lun 5 Aoû - 20:37


" La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ? "




"Votre fils est atteint de boulimie. Je suis navré de vous l'apprendre mais les symptômes sont identique à ce trouble alimentaire." Je croisais les bras tout en baissant la tête. Je ne voulais pas affronter le regard de pitié du psychiatre ni lire la douleur ainsi que la honte dans les yeux de mes parents. "Mon fils boulimique ? C'est impossible !" Ma mère était indignée par les propos du médecin. Elle avait passé son temps à me forgée une image idéaliste, d'un fils parfait, civilisé aux règles de bonnes manières irréprochables. Ce qu'elle ne savait pas c'est que je souffrais du regard des autres. Alors je bouffais. Je bouffais jusqu'à m'en exploser les entrailles et vomir par la suite. Sans parler de ces innombrables réveils nocturnes ou je n'avais plus le contrôle de moi même en ouvrant le réfrigérateur. J'étais lasse de me battre contre moi même, il me fallait une échappatoire, quelque chose qui me permettrait d'évacuer toute cette souffrance. Mon corps était frêle proche du rachitisme et cela je le devais à ma maladie. Je n'osais même plus poser les yeux sur un miroir de peur de tomber nez à nez avec mon reflet. Le psychiatre en question soupira face au déni de ma mère, au regard désapprobateur de mon père sur moi. "Je vous assure que votre fils est malade. Il va mal psychologiquement. Il doit être suivis par un psychiatre." Mon père se leva péniblement sous le regard outragé de ma mère. "Tu vois bien qu'il ne va pas bien. Regarde le bien ! Il va nous crever entre les pattes bordel !" Je compris pour la première fois qu'en dehors de ses reproches incessantes, de sa vie d'aristocrates peiné mon père avait compris que j'allais mal et que je souffrais.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

"Bonjour Andrëa est-ce que tu sais pourquoi tu es ici aujourd'hui ?" Allongé sur un fauteuil je regardais le plafond en quête d'un défaut quelconque. J'avais l'impression d'être un exclus de la société. Un malade mental qui avait besoin d'écouter une femme radoter des questions toutes aussi stupides les unes que les autres. "Appelez moi Gaby. Je préfère." Elle ricana rapidement suite à ma réponse en souriant légèrement. Je n'avais jamais entendu un rire aussi doux. Je tournais rapidement la tête vers elle pour entrevoir la femme qui en quelques secondes venait de captiver mes pensées. Je n'avais même pas fais attention à elle en rentrant. "D'accord, je t’appellerais Gaby dans ce cas. Mais pourquoi ce prénom ? représente t-il quelque chose d'important pour toi ? Si tu ne souhaite pas me répondre maintenant, je ne te forcerais pas. Prend, le temps qu'il te faudra." Les yeux bleutés de cette femme me captivait davantage que ces conneries de psychologie à deux balles. Serait-elle un ange ? Était-elle venue pour moi ? "Vous êtes jeune. Êtes vous un ange Mademoiselle ?" Elle se mit à rire de plus belle. "Tu réponds à mes questions, par des questions Gaby. Et toi comment te perçois-tu ?" Troublante, vraiment troublante. "Comme un déchet de la société Mademoiselle." L'ange brune mit un certain temps à répondre. Je l'entendais farfouiller dans ses poches avant de répondre aussitôt. "Tu vas écrire sur ce bout de papier cinq mots qui te caractérise le plus et je ferais de même." Débile comme idée mais pourquoi pas. "Vous ne me connaissez pas. Ce n'est pas du jeu." Je rencontrais encore ce sourire. "Justement, je voudrais te prouver à quel point la société est désolante et ignorante en prenant nullement la peine de connaître un jeune homme aussi intéréssant que toi." Pour la première fois, je me sentais rougir et je détestais cela.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Je recommence. Je suis faible, fragile sans le moindre goût pour moi même. Il n'y a personne à la maison. La tentation est trop forte. J'ai tellement mal au fond de moi, que j'ai besoin de faire cet acte irréparable pour soulager ma conscience. J'ouvre le réfrigérateur avec une béatitude sans fin. Manger, manger, et encore manger jusqu'à exploser. Je m'apprête à engloutir des tonnes et des tonnes de nourriture mais dans mon esprit le sourire d'Eira défile comme une mise en garde. Elle me manque tellement. J'ai l'impression que sur cette terre il n'y avait que elle pour apprécier ce que j'étais réellement. Sa compagnie m'apaisait même si je parlais peu. Nous étions, deux personnes peu atypiques qui se complétaient mutuellement. Maintenant, je déambule dans les couloirs de l'université sans qu'une main secourable ne vienne m'aider lorsque je tombe, lorsque l'on me lance des regards de mépris, lorsque je suis sur le point de commettre l'irréparable. Je ferme l'objet de toute mes tentation avec violent avant de m’effondre sur le sol. Je pleure encore et encore sans m'arrêter. C'est la première fois que j'arrive à combattre ce démon intérieur.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

"Alors Andrëa comment te sens-tu depuis quelques temps ?" Cette voix ce n'est pas la sienne et je déteste cela. Je n'ai pas confiance. "Où est-elle ?" Je vois cet usurpateur de psychiatre relever ses lunettes sur son nez avant de me sourire. "Oh, je vois que tu as finis pas t'attacher à quelqu'un. Elle est actuellement en cours Andrëa. Je l'ai pris en tant que stagiaire pour son parcours professionnel mais à la base c'est moi qui m'occupe de toi." Je ferme les yeux quelques instants car je me sens encore trahis. Tout le monde me laisse tomber, même elle."Laissez moi tranquille, je n'ai pas envie de parler." J'ai l'impression de parler à un mur, il doit avoir l'habitude de ce genre de situation car il ne bouge pas comme-ci il était d'un calme absolu. "Très bien Andrëa, tu parleras quand tu le voudras." Je grince des dents sans le savoir. Il n'a pas le droit de me dire cela, d'habitude c'est sa phrase, c'est elle qui me le dit. Je me roule en boule dans le fauteuil de la salle de consultation. Elle m'a abandonné.  J'entends seulement les bruit de stylo sur le papier, j'imagine qu'il doit se faire une joie d'écrire que je ne suis qu'un jeune homme complètement barge. Il n'a pas tort après tout, je suis malade. Pour la première fois, je venais de comprendre que l'attachement soudain me faisait bien trop de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Lun 5 Aoû - 20:54

Mon Andrëa d'amour
Bienvenu mon loulou !!!

:lovu: :lovu: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Lun 5 Aoû - 21:02

:**: Je t'aime toi ! Merci de m'inviter dans cette aventure :hurt: :hrt: 
J'te fais tous pleins de bisous !

Ton SPOILER sous ta signature :**: :hurt: :bisou: :bave: :bave: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 0:26

Je savais que Liam allait te rendre foufou!
J'ai pas pu résister, il est trop beau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 21:42

:**: :<3: Tu as tout compris, impossible de résister à Liam !
Comme je te comprends :brille: 
Cela dis, j'ai bientôt finis ma fiche :brille: Je suis trop fière de moi, une vraie GEEK en puissance :excited: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 21:43

Congratulation !!
Ma geek d'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 22:20

MERCI :**:  J'y suis presque, Gosh qu'est-ce que je passe du temps sur mon ordinateur...
C'est de ta faute :siffle: Je plaisante ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 22:25

Je suis désolée :peur:
mais ça vaut le coup, Andrëa est génial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mar 6 Aoû - 22:30

Mais non le soit pas, ça fais plaisir d'être là, bien au contraire ;)
Han merci :câlin: Eira aussi, je vais en prendre soin :canard: Bon aller trêve de bavardage faut que j'avance moi ! :hmm: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Mer 7 Aoû - 19:31

Mon Loulou que tu es beau !! :hrt:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 364
» Ici depuis le : 05/08/2013
J'habite : Dans le quartier de Milpara.
Dans la vie je suis : Etudiant en littérature française et langues étrangères. Vendeur ambulant sur la plage pour arrondir mes fins de mois.

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Jeu 8 Aoû - 8:41

Oh *_* Merci, mais c'est toi la plus belle !

Je viens de finir ma fiche :**: Je relis par contre parce-que les fautes :siffle: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Jeu 8 Aoû - 8:42

Ok, dis-moi quand tu as relu :excited: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MEMBRE
Messages : 603
» Ici depuis le : 08/07/2013
J'habite : Milpara
Dans la vie je suis : Etudiante en médecine

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie. Jeu 8 Aoû - 8:51

Tout me semble bon :mwa: 


BIENVENUE


Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu fais maintenant officiellement parti des nôtres.

:groupe:
TU ES DESORMAIS UN POTENTIEL SPOTTED

Pour t'intégrer au mieux au sein du forum, nous te proposons de suivre ces quelques étapes.

•• Ton personnage doit bien vivre quelque part non ? Il lui faut un logement, réfères-toi donc à la liste. Tu peux faire ta demande ici.
•• Ton personnage a besoin d'apport pour vivre. Il lui faut un métier ou une occupation, réfères-toi donc à la liste. Tu peux faire ta demande ici.

••• Il t'est vivement conseillé de créer une fiche de liens et ta fiche de sujets

• Les réseaux sociaux te sont ouverts. Tu peux ouvrir un compte formspring et un téléphone.
• Tu peux désormais floooooooooder. L'espace jeux t'attend et le flood

•• N'oublie pas de regarder le réglement si tu es un peu perdu. Il est toujours utile en cas de doute.

:hurt::hurt:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie.

Revenir en haut Aller en bas

Andrëa - La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TESS ϟ Une vie ne vaut rien mais rien ne vaut une vie
» Rien, mais rien à voir avec le JDR, les gars : ma boutique !
» Rien pour écrire à sa mère...
» Osez, Osez Joséphine. [Hayden]
» [#2]Trempée …mais cela en vaut la peine.[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPOTTED :: Etape 2 :: 
Papiers s'il vous plait !
 :: 
Ils ont leur ticket.
-